Etudier en Chine

Shanghai

Les étudiants Chinois arrivent en masse dans l’Hexagone. Mais le voyage se fait très bien dans les deux sens. De nombreux étudiants sont intéressés pour étudier en Chine. Afin de découvrir cette culture, nous avons rencontré Julie qui est partie un an à Shanghaï.

Quelles furent tes motivations pour partir ?

Depuis toute petite, je pars tous les ans à l’étranger : Angleterre, Espagne, USA, Japon… J’avais vraiment envie de partir vivre loin, j’envisage de vivre à l’étranger et je voulais être sûre d’en être capable.

Et ce choix de la Chine ?

Je suis très attirée par l’Asie, j’avais déjà visité le Japon. Et depuis quelques années, la Chine nous apparaît comme le pays de l’avenir. Je voulais le vérifier par moi-même.

Tu as pu facilement te faire des amis ?

Je me suis facilement fait des amis car il y a beaucoup d’expatriés, tout le monde fréquente les mêmes endroits. Les gens sont très solidaires à l’autre bout du monde. Des amis chinois par contre très peu, j’ai fréquenté des marginaux.

Comment se passe la rentrée dans une nouvelle faculté ?

Mon arrivée à la “Shanghai Normal University” s’est passée “à la chinoise”. Ce fut donc compliqué !!! Mais, heureusement, quelqu’un était là pour nous aider.

Qu’est-ce qui t’a changé dans l’université de “Shanghaï Normal University” ?

Les professeurs et les salles de cours. Pour les toilettes, c’est un long fleuve sans porte, donc pas d’intimité. Les professeurs fument en cours mais sinon ils sont très très attentionnés.

Quel type de cours as-tu suivi ?

Enormément de cours de chinois, ils sont obligatoires pour vivre en Chine 😉 J’ai aussi choisi des cours de civilisation chinoise, négociation internationale, management et marketing.

As-tu poursuivi ton cursus là-bas ?

Oui, dans ma tête j’étais parti pour un an, et ça m’a tellement plu que je suis restée. J’ai fait un stage de six mois chez “Biche de Bere”, ce fut une opportunité fantastique.

Les conditions de vie à Shanghai sont-elles faciles ?

Il y a des avantages : taxi, super appartement, femme de ménage, restaurants et sorties tous les soirs sont abordables. Mais à coté de ça, il faut s’adapter : le monde, le bruit, la pollution, le odeurs, la nourriture, représentent des conditions de vie difficiles. Mais très franchement ça me manque maintenant !

 Quel plat recommandes-tu ?

Je vous recommande l’omelette à la tomate : “shihongshihé” avec du riz “mifan”. En revanche évitez les viandes, il m’est arrivé de manger du rat et du chat.

Parle-nous un peu de la société Chinoise ?

Les Chinois sont très famille, très travail, et très renfermé. Mais j’ai surtout fréquenté “la haute société” de part mon stage. Rien à voir 😉

Le truc à faire à Shanghaï ?

Le marché du faux et le marché du tissu.

Tous les bars : notamment “le Bar Rouge” sur le Bund. Et surtout observez, ouvrez grand vos yeux. Vous allez en prendre plein la tête…

Merci à Julie, pour toute question, laissez un commentaire et nous lui ferons suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

* Mentions obligatoires