Quelle couverture médicale utilisée durant vos études en Espagne ?

Carte Européenne d'assurance maladie

Quand on part étudier en Espagne, il faut demander sa CEAM à sa CPAM.

Cela permet de bénéficier d’une couverture médicale sans avoir à débourser d’argent.

Étudier en Espagne, votre assurance santé

Chaque fois qu’une personne inscrite au système de santé français (Amelie) se rend à l’étranger, et notamment dans l’un des pays de l’UE, elle doit posséder sa Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM).

La requête pour obtenir cette carte doit être faite à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM). La CEAM permet de consulter un médecin local ou de se rendre dans un hôpital à l’étranger et d’être pris en charge par le système de la sécurité sociale française.

Les ambulatorios

Cette norme est aussi valable en Espagne. L’organisation du système de santé espagnol est toutefois différente de celle que nous connaissons en France. Dans chaque commune, il y a un centre médical de l’aide social, ce sont les Centros de Salud Ambulatorio. Les Espagnols les appellent plus simplement l’ambulatorio.

Dans ces établissements, des médecins généralistes enchaînent les rendez-vous, ils formulent un traitement et, le cas échéant, ils dirigent le malade vers un spécialiste.

La visite à l’ambulatorio est une démarche normale pour la majorité des Espagnols. L’étudiant français qui se rendra à l’ambulatorio sera reçu par l’un des médecins de garde ; il pourra bénéficier d’un diagnostic et un traitement lui sera préconisé. Cet étudiant français n’aura pas de frais à débourser pour la visite. Certains médicaments ou soins peuvent cependant être à régler en pharmacie.

Vos remboursements

Il est possible d’avoir à avancer certains frais médicaux avant d’être remboursé par sa caisse primaire d’assurance maladie. Dans ce cas, il faut penser à demander une facture et à traduire les documents en français avant de tout envoyer à sa caisse.

La CPAM applique toujours le même barème de remboursement. Peu importe que les soins aient été prodigués en France ou en Espagne. Il est donc vraisemblable qu’une partie des dépenses de santé en Espagne restent à votre charge. Pour obtenir une couverture totale, vous pouvez prendre une assurance de santé complémentaire.

Une assurance complémentaire

Certains parents qui veulent avoir l’esprit tranquille quand l’un de leurs enfants part étudier à l’étranger optent pour la contraction d’une police d’assurance complémentaire.

Ils ont ainsi l’esprit plus tranquille et ils savent également que leur enfant sera remboursé de l’intégralité de ces frais de santé grâce à cette complémentaire.

Ces assurances peuvent être prises en France, toutefois il n’est pas rare qu’un étudiant étranger souscrive à l’offre de l’université espagnole dans laquelle il vient de s’inscrire.

Si un étudiant français part en Espagne sans avoir sa CEAM, il ne pourra pas bénéficier des soins dans les ambulatorios, les centres médicaux de l’aide sociale. Il devra se rendre chez un médecin indépendant et il devra d’abord payer l’intégralité des frais (la visite, les médicaments, les analyses, les soins…). Il sera remboursé ultérieurement par son centre de sécurité sociale et sa mutuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

* Mentions obligatoires