Les formalités d’inscription pour étudier en Espagne

inscription universitaire Espagne

Partir en Espagne pour étudier demande de se lancer dans les préparatifs plus d’un an avant le début officiel des cours. L’Espagne étant un pays de l’UE, les formalités d’inscription sont relativement simples.

Elles doivent néanmoins être effectuées avec la plus grande rigueur afin de pouvoir étudier en Espagne dans les meilleures conditions.

Choisir votre école en Espagne

En Espagne comme en France, les établissements de l’enseignement primaire, secondaire ou supérieur appartiennent tous à l’un de ces 3 secteurs : le public, le privé ou le religieux.

Un étudiant français qui souhaiterait poursuivre une partie de son cursus en Espagne devra d’abord choisir l’école qui correspond à son projet. Certains éléments vont l’aider à l’identifier.

Il y a bien sûr la liste des matières et des spécialités enseignées par cette école. Vient ensuite l’évaluation qualitative de l’enseignement diffusé que l’on peut apprécier en consultant le classement mondial des universités ou en naviguant sur les réseaux sociaux et en consultant des forums en ligne afin d’obtenir l’avis de la communauté.

Enfin, le choix de la ville et de la région aura une importance cruciale. Bien que le castillan soit la langue officielle en Espagne, dans chaque région la législation relative à l’autonomie régionale implique que c’est la langue régionale qui est d’abord utilisée à l’école.

Demander un dossier d’inscription

Si vous envisagez de partir étudier en Espagne, nous vous conseillons de sélectionner trois ou quatre écoles. Vous aurez ainsi plus de possibilités de recevoir au moins une confirmation. Pour obtenir un dossier de candidature, vous devez contacter directement les services administratifs de ces écoles.

Le processus de Bologne appliqué au système éducatif espagnol

Comme tous les pays de l’UE, l’Espagne a standardisé son système éducatif en appliquant le processus de Bologne. La réforme LMD (pour Licence, Master, Doctorat) permet de faire valoir son diplôme partout au sein de l’Europe. Cette standardisation est encore en cours de validation pour les diplômes inférieurs et notamment pour le niveau baccalauréat.

Faire valoir vos diplômes

Pour que vos dossiers soient complets, vous devrez avoir fait valider vos acquis ; les diplômes que vous avez obtenus jusqu’à ce jour devront avoir été reconnus par le système scolaire espagnol. Mais ne vous inquiétez pas trop pour ce point, car depuis que le système LME a harmonisé les diplômes européens, ces procédures ont été largement simplifiées.

Pour faire valider un baccalauréat, vous devrez contacter l’UNED (Universidad Nacional de Educacion a Distancia). C’est l’organisme d’État qui est chargé de valider l’équivalence entre le bac français et le bachiller espagnol. Comme en France, ce document va permettre de s’inscrire en première année d’université.

Concernant un BTS ou un DUT, les choses sont différentes, car ce type de diplôme n’existe pas en Espagne. Le plus proche de ces formations est le diplôme de Technico Superior. Ce dernier se déroule bien sur deux ans, mais il prépare à l’exercice d’une profession et il ne s’inscrit donc pas dans un parcours universitaire.

Pour faire reconnaître un BTS/DUT, il faut contacter l’université convoitée en Espagne. Ce cas étant assez fréquent, là non plus il ne devrait pas y avoir trop de problèmes. Les services administratifs de votre université devraient les valider sans discuter.

Toutes les universités exigent un dossier d’inscription aux postulants. Certaines prévoient même un entretien individuel en plus de la présentation du dossier.

Afin de disposer du temps nécessaire pour bien préparer son projet d’études en Espagne et pour respecter les délais exigés par les écoles espagnoles, il est indispensable de commencer ce processus 18 mois avant la date de début des cours, c’est-à-dire en janvier de l’année précédant la rentrée scolaire du mois de septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

* Mentions obligatoires