Etudier en Australie

Melbourne

C’est au cours de sa troisième année d’étude après Bac en commerce international que Julien a fait le choix de partir étudier à Melbourne. Il revient sur cette expérience enrichissante.

Quelles furent tes motivations pour partir étudier à l’étranger ?

Ma volonté principale était d’améliorer mon niveau d’anglais ; le meilleur moyen d’y parvenir est de partir dans un pays anglo-saxon (comme l’Australie). En effet, il est aujourd’hui indispensable de maîtriser parfaitement l’anglais pour réaliser une carrière professionnelle internationale.

Partir à l’étranger c’est aussi découvrir un pays, des habitants, une culture et des mentalités différentes. Je pense qu’il n’y a rien de plus enrichissant que de partir voir ce qui se passe ailleurs ; cela permet de s’ouvrir l’esprit et de s’enrichir aussi bien professionnellement que personnellement.

Pourquoi as-tu choisi d’étudier en Australie ?

Cette destination lointaine, à l’autre bout du monde m’a toujours attirée. Dès que l’opportunité s’est présentée, j’ai décidé de partir. Cette partie du monde (l’Océanie) m’était complètement inconnue.

L’université dans laquelle j’ai passé mon semestre se situe à Melbourne, la renommée et la qualité de l’enseignement dispensé dans cette université ont compté pour beaucoup dans mon choix de destination.

Comment as-tu vécu ton arrivée ?

Le décalage horaire est conséquent (11h d’avance sur la France). Lors de mon arrivée à Melbourne, j’étais fatigué, très chargé (50kg de bagages) et je ne savais pas quel bus prendre pour me rendre sur le campus. Les australiens sont serviables et gentils, ils m’ont donc renseignés sans problèmes.

Petit conseil : si vous arrivez le matin, ne vous couchez pas même si vous êtes très fatigués ; attendez le soir pour vous coucher sinon vous allez être déphasé pendant près d’une semaine !!

As-tu eu du mal à trouver un logement ?

Concernant le logement, je vous conseille d’en trouver un avant de partir ; pour ma part, j’ai pu bénéficier d’un logement étudiant sur le campus. Un mois avant le départ, ma place était réservée.

Pour ceux qui souhaitent un logement hors du campus, de nombreuses petites annonces sur place permettent de trouver assez facilement un studio ou un appartement chez des particuliers. La colocation est possible.

As-tu réussi à facilement te faire des amis ?

Bon nombre d’étudiants étrangers partent aussi en Australie. Les gens discutent facilement et il est facile de se faire de nombreux amis. Les australiens sont tolérants et respectueux, je n’ai jamais eu de problèmes avec quiconque lors de mon séjour.

Ne soyez pas timides et vous rencontrerez des gens de toutes nationalités (australiens, indiens, asiatiques, allemands, américains …). Il n’y a pas énormément de français qui partent en Australie.

Comment se passe la rentrée dans une nouvelle faculté ?

Ma faculté : Monash University, Melbourne. Cette université est répartie en plusieurs campus en Australie et à l’étranger. Il y a au total près de 40 000 étudiants. Le campus principal où j’étudiais pouvait être comparé à un village.

Il y a une forte concentration d’étudiants asiatiques ; c’est en effet la destination favorite des asiatiques comme les chinois, malais, indonésiens… Il y a aussi des américains et des anglais.

Qu’est ce qui t’as changé dans l’université de « Monash University » ?

Tout d’abord la taille, les campus sont énormes ; ce n’est plus une fac mais une vraie entreprise. Tous les services sont disponibles, tout est organisé comme dans une ville.

Quel type de cours as-tu suivi ?

J’ai pour ma part suivi des cours de finance (International Finance), de management (Managing people and organisations), d’anglais et d’allemand. J’ai aussi choisi une option facultative intitulée contemporary australia ; c’est un cours de découverte de l’Australie selon plusieurs approches, culturelle, politique, environnementale, économique et commerciale.

Je vous conseille de choisir une matière facultative de « découverte du pays » en plus de vos cours obligatoires.

Les conditions de vie à « Melbourne» sont-elles faciles ?

Le pouvoir d’achat d’un français en Australie est quasiment 1.7 fois plus important qu’en France. Économiquement, il n’y a pas trop de soucis à se faire. Si vous partez avec l’intention de dépenser autant d’argent qu’en France (ce que j’ai fait) vous vivrez très bien ; la vie coûte moins cher que chez nous. Je vous conseille aussi d’ouvrir un compte sur place ; cela ne coûte pas grand-chose et ne prend pas longtemps (la Commonwealth Bank est très bien et les étudiants ont des tarifs avantageux).

D’un point de vue climatique, les saisons sont inversées par rapport à l’Europe (été = hiver et vice versa). L’été est relativement frais (5°C pour les minimales) ; tandis que l’hiver peut être très chaud (jusqu’à 40°C).

Socialement, Melbourne est une ville très cosmopolite d’environ 4 millions d’habitants. C’est une ville moderne très bien équipée (train, tram), propre et très agréable à vivre. Comme le dise les australiens Melbourne is « the great place to be ».

Quel plat recommandes tu ?

Je recommande la nourriture indienne, un peu épicée certes mais succulente. Pour ceux qui ne connaissent pas, je recommande vivement les restaurants indiens de la ville (les tarifs sont très abordables et les plats cuisinés par de vrais indiens émigrés en Australie).

Parle nous un peu des Australiens ?

Aujourd’hui un australien peut avoir diverses origines, britanniques bien entendu mais aussi asiatiques, indiennes, européennes (Europe de l’est, Grèce, Yougoslavie…). L’Australie est multiculturelle et le « melting pot » très riche.

Le truc à faire à Melbourne ?

La fac organise en permanence des activités comme visite de musée, match de football australien, visite de parcs et réserves naturelles etc… Melbourne présente les mêmes caractéristiques q’une grande ville américaine. Melbourne c’est comme New York mais en plus petit !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

* Mentions obligatoires