Etudier à Lisbonne

Lisbonne

Pour la première fois nous voici au Portugal. Magali a choisi la ville de Lisbonne pour partir étudier et faire la fête. Dans cette interview, elle revient sur son année Erasmus avec les différents ressentis entre étudiants, et sa vision des Portugais.

Enfin, elle partagera avec vous une mine de conseils sur les bons plans de Lisbonne.

Quelles furent tes motivations pour partir étudier à l’étranger ?

J’ai toujours considéré que c’était une bonne chose de changer de « terre »… Déjà, au départ je suis arrivée d’Allemagne (étant franco-allemande) pour étudier en France.

Comme j’étais étudiante en Langues Étrangères Appliquées à la traduction, je pensais améliorer mon portugais grâce à cette expérience.

Pourquoi as-tu choisi d’étudier au Portugal ?

Etant étudiante en langue portugaise, c’est ce qui me semblait le plus logique…

Comment as-tu vécu ton arrivée ?

L’arrivée était un peu compliquée… les difficultés habituelles des universités (ex: quand personne ne te dit où aller pour résoudre telle ou telle chose).

De plus, une chose que j’ignorais était qu’un cours a lieu 2 fois par semaine ici, c’est-à-dire un total de 3 heures par semaine (2 fois 1h30). Comme je voulais valider 7 EC (ndlr : crédits européens) par semestre, c’était un peu difficile d’organiser mon emploi du temps. Mais j’ai quand même réussi !!

As-tu eu du mal à trouver un logement ?

Non, ce n’est vraiment pas compliqué de trouver un logement à Lisbonne. Pour un bon logement, c’est déjà un peu plus compliqué : il y a des appartements qui sont des merveilles en été, mais alors en hiver… = problèmes d’humidité, de fuites dans la maison etc.

Et attention, les chambres bon marché n’ont parfois pas de fenêtre !!! En plus des colocations, il existe de nombreux particuliers qui louent des chambres pour se faire un peu d’argent. Ça dépend donc de ce qu’on recherche. Si on veut faire la fête avec des Erasmus, c’est mieux d’habiter avec d’autres étudiants. Si on veut apprendre le portugais et connaitre la réalité des Portugais, c’est mieux de trouver une chambre chez l’habitant. Et cela n’empêche pas de faire la fête aussi !

As-tu réussi à facilement te faire des amis ?

En fait j’en ai profiter pour observer le phénomène Erasmus : les étudiants venant des mêmes pays avaient vraiment l’habitude de se rassembler en groupes… chose que je trouve dommage puisque c’est pas pour cela que l’on vient à l’étranger… Les Portugais sont pour leur part assez réservés, parfois un peu jaloux. On dit que les Erasmus ont des avantages au niveau des notes…

J’ai tout de même réussi à me faire quelques amis. Pas énormément, mais je considère qu’un petit groupe de bons amis vaut davantage que plein de connaissances rapides avec lesquelles on ne peut que s’amuser… Conclusion : Il est bien plus facile de rencontrer d’autres étrangers que des Portugais à la fac. Profitez donc de votre temps en dehors de la fac pour rencontrer des jeunes du pays.

Comment s’est passée ta rentrée dans ta nouvelle faculté ?

Comme je l’ai déjà mentionné, c’était les difficultés administratives habituelles, mais on s’y fait vite. Et puis j’ai aussi rencontré des professeurs très intéressants.

Qu’est-ce qui t’a changé à l’université Nova ?

A l’université Nova de Lisbonne (sciencas humanas e sociais), la bibliothèque est une catastrophe quand on vient de Paris 8 ! Par contre, on apprend vite à apprécier l’environnement extérieur. En plus, juste à coté de la fac, il y a un grand parc (Gulbenkain) avec un musée et une bibliothèque très sympa pour étudier et égaleent pour y squatter avec des amis.
Ce qui est assez surprenant c’est de rencontrer des coqs dans la cour de la fac !!

As-tu consulté un classement pour connaître la réputation de l’université Nova ?

Non, j’en ai tout simplement parlé avec mes professeurs de portugais.

Quel type de cours as-tu suivi ?

  • Histoire Portugaise
  • Différents cours de traduction
  • Histoire de la traduction
  • Différents cours de linguistique
  • Cours de langue (portugais/allemand/français)
  • Grammaire

Les conditions de vie à Lisbonne sont-elles faciles ?

La plupart des choses sont un peu moins chères qu’en France. Une chambre coûte entre 180 et 300 Euros (tout dépend des conditions). Pour une chambre agréable, il faut compter au moins 250 €. Aller au restaurant (avec boisson) revient dans les 10€ (un plat dans les petits restos du quartier autour des 6€ et le vin de la casa est assez potable en général). Un café coûte 0,50€. Une carte orange autour des 25€/mois. Le train n’est pas très cher non plus : de Lisbonne à Porto on paye environ 15€.

En revanche, il ne faut pas croire qu’on puisse facilement trouver des petits boulots étudiants comme en France, qu’on puisse faire à coté des cours. La plupart des boulots (genre serveur dans un resto) sont ici des emplois. Et même si on trouve quelque chose il faut savoir qu’un barman ou une serveuse gagnent autour des 20€ par jour…

Ce qui est chouette, c’est qu’il fait souvent beau ici et qu’on passe la plupart du temps dehors. C’est plus probable de rencontrer des Portugais depuis l’un des magnifiques points de vue (Lisbonne a 7 collines) que chez soi. On passe de nombreux après-midis sur les « esplanades » de la ville à discuter, et même le soir (attention, ne sortez jamais sans pull ou écharpe même en été, le soir il y a souvent un petit vent frais).

Le soir on traine au Bairro Alto – la ville en hauteur –, un ancien quartier pêcheur, ou dans l’un des nombreux bars qui ouvrent leurs portes à la fermeture des petits magasins de quartier. On achète les boissons dans les bars, puis ensuite on s’assoit dehors.

La plage est à une demi-heure environ de la ville. On peut soit prendre le train de la ligne de Cascais, ou bien traverser le pont en bus, ou le fleuve en bateau et après bus pour arriver à la Costa Caparica (attention: hors saison les plages ne sont pas surveillées et les courants sont assez forts…). Parfois, on peut se baigner à partir du mois d’avril. L’été dure jusqu’en octobre, et l’année dernière je me suis même baignée au mois de novembre.

Si on n’aime pas l’eau froide, vaut mieux éviter la mer toute l’année ! En hiver, les températures baissent principalement la nuit. Et même si elles ne descendent que jusqu’à 10°C environ, on ressent assez le froid à cause de l’humidité dans l’air. Je recommande vivement de s’acheter une bouillotte, peu séduisante mais très très utile, surtout que les maisons ici disposent rarement d’un chauffage.

Quel plat recommandes-tu ?

Viande : Picanha
Poisson : Dourada et Bacalhao a brás, et bien sûr les sardines grillées
Dessert : Doce da avo

Avec le café l’après-midi : un bon pastel de nata ou encore mieux : l’original de Belém.

En apéro : une ginginha (à base de cerise) qu’on boit sur la place de Rossio. Ou sinon le vinho do porto bien sûr.

Parle-nous un peu des Portugais ?

A la fac, ils n’étaient pas très accueillants. Par contre, quand on se balade dans les rues de Lisbonne les habitants sont vraiment adorables. Si on cherche un endroit, ils prennent le temps d’expliquer le chemin, ou même ils accompagnent. Ils aiment bien faire découvrir leur pays. C’est aussi comme ça que j’ai pu créer des amitiés.

La plupart de la population est assez pauvre (le smic étant à 380€/mois, quelqu’un qui gagne 800€ peut déjà s’estimer heureux…), mais ils ont du cœur. Même si les portugais ne voyagent pas beaucoup (trop cher), ils savent souvent parler des langues étrangères (surtout les jeunes, l’anglais mais aussi le français), et ils adorent les parler.

Au Portugal, la population est assez âgée, la jeunesse émigre beaucoup. Mais la population jeune existe bien sûr quand même. Et elle aime faire la fête !!

Le truc à faire à Lisbonne ?

  • Les miradores : Graca, St.Lucia, St.Catarina principalement.
  • Pique-niquer à Belém.
  • Aller sur les fêtes de plage de la Costa Caparica.
  • Manger dans le petit Resto « Satelite » à Graca.
  • Faire la fête au Bairro Alto.
  • Aller danser au Beleza (discothèque africaine).
  • Faire la fête de St.Antonio (12.6).
  • Se balader sans but spécial et se perdre dans la ville.
  • Prendre des milliers de photos.
  • Eviter les docks, sauf le Opart Cafe (à côté du Buddhabar).
  • Prendre le tram.
  • Ne pas vivre dans la partie moderne de la ville.
  • Trainer au puces (feira da ladra) qui ont lieu le mardi et le samedi, et acheter des choses inutiles ou des fringues a 1€.
  • Partir en weekend à Algarve.
  • Aller penser au Cabo da Roca, le point le + haut (prend un pull et une écharpe). On y accède par le train jusqu’à Cascais et ensuite on prend un bus. Pour changer de trajet au retour, reprends le bus et profites-en pour aller visiter Sintra.

As-tu une information, un avertissement essentiel à formuler à un étudiant français avant qu’il ne s’envole pour Lisbonne ?

Le portugais ressemble à l’espagnol, mais seulement à l’écrit ! Je conseille d’essayer de trouver une chambre dans un appart avec des Portugais, sinon tu progresseras davantage en anglais…

A part ça, j’aime également beaucoup cette ville pour sa lumière… Le mieux : viens, et profites-en toi-même ! Il y a tant à découvrir !

Merci à Magali ! Pour toute question, vous pouvez lui poster des commentaires et nous lui ferons suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

* Mentions obligatoires